Calendrier

« Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Sathiel

Site sur le dissentiment spirituel et la Voie Sinistre

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Voie de la main Gauche / Voie de la main Droite: Vision orientale

Par Sathiel :: 09/04/2007 à 9:12 :: Voie Sinistre

 

La dichotomie "voie de la main gauche", et "voie de la main droite",  ne vient nullement de la tradition tantrique elle-même ni des Maitres tantriques authentiques, mais des disciples occidentaux comme Madame Blavatsky qui souffrait de préjugés tenaces par rapport à l'utilisation de la sexualité dans une perspective magique ou d'évolution spirituelle, peut-être que le moment n'était pas encore venu et autorisé pour l'occident, car c'est une voie qui n'est pas sans danger sans la supervision et l'encadrement d'un Maitre de la tradition tantrique.


Cette dichotomie vient également à la suite de la distinction et des notions développées par Aleister Crowley, qui, bien qu'ayant été lui-même initié à la magie sexuelle aux pratiques de la voie de la main gauche dans un temple shivaïte de l'Inde avait lui même quelques jugements réservés par rapport aux pratiquant de la voie de la main gauche.

 

En réalité l'origine de la signification réelle de l'utilisation et de la distinction des termes "voie de la main gauche" et "voie de la main droite", vient de la pratique des rituels tantriques lorsque commence la cérémonie dirigée par le Maître tantrique :

A la droite du Maître des rituels tantriques, (d'ou l'utilisation ultérieure du terme "voie de la main droite" par les disciples occidentaux) , se trouvent les disciples qui respectent les interditions des cinq "M", à savoir la consommation de Matsya, ou poisson, de Mamsah ou viande, de Madya ou vin, de Mâdra ou céréales et ne pratiqueront pas les relations sexuelles ni avec leur partenaire habituel ni avec un inconnu.

A gauche du Maitre des rituels tantriques, (d'où l'utilisation ultérieure par les disciples occidentaux du terme : "voie de la main gauche"), se trouvent au contraire les disciples qui ne vont pas tenir compte des interdits et pourront consommer et utiliser les cinq "M".

L'autre origine de l'utilisation du terme "voie de la main gauche", vient du fait que les hindous utilisent la main gauche pour s'essuyer lorsqu'ils vont aux toilettes et n'utilisent pas de papier toilette en tous les cas jusqu'à une période pas si éloignée car il y a une évolution.

Etant eux-memes totalement ignorants de la voie prônée par les intiés de la tradition tantrique, ils souffrent eux-mêmes de préjugés et de répugnance par rapport au tantrisme qu'ils ignorent eux-mêmes et qui correspondent aux enseignements secrets et non révélés à la masse des non initiés, c'est la raison pour laquelle ils associent certaines pratiques tantriques secrètes à l'utilisation de la main gauche qui est utilisée dans la pratique quotidienne pour des actes dits "impurs" comme le nettoyage de l'anus.

Et on comprend entre autres raisons pourquoi les aghoris qui ne font aucune division entre ces notions de "pur" et "d'impur", puisqu'ils consomment même de la chair humaine venant de cadavres, vivent à l'écart de la civilisation.

C'est la raison pour laquelle le tantrisme est encore plus tabou en Inde qu'en occident, car en occident il est considéré comme une technique sexuelle, ce qui est également un non sens et une contre-vérité, mais comme les occidentaux sont plus libérés que les orientaux par rapport au sexe, on ne peut pas dire que cette discipline est tabou en occident, simplement elle n'intersse qu'une petite minorité de gens, qui souvent ne voient que l'aspect sexuel et le plaisir qu'il pourrait leur procurer, alors qu'il s'agit en réalité d'une ascèse et d'une pratique spirituelle et d'un domaine de connaissance global qui concerne tous les aspects de la nature humaine et spirituelle.

Je peux d'ailleurs vous dire que les préjugés sont tenaces et mêmes les personnes les mieux informées et pratiquant une sadhana yogique n'appartenant pas précisemment à la tradition des tantrikas et des kaulas, ne font pas exception à la règle.

Un véritable initié ou un Maître authentique de la tradition tantrique ne fait aucune distinction entre ces deux aspects, ni jugement de valeur, ni dichotomie, puisqu'il se place à un niveau de non-dualité ; simplement il estime que les disciples qui suivent la voie tantrique vont utiliser indifféremment un certain nombre de techniques et tenir compte de certaines règles, simplement en fonction de leur tempérament, en considérant qu'il n'y a pas une voie supérieure à une autre et qu'en réalité elles forment un tout indivisible.

Les rituels transposent l'acte sexuel en amour divin dans l'immobilité du souffle, de la posture et des fluides. L'union sexuelle dans le rituel de Pancatattva (Kalivilâsa tantra, Pancha-makara) comporte les 5 interdits ou cinq M, soit l'utilisation de Matsya le poisson, Mamsah la viande, Madya, le vin ou boisson enivrante, Mâdra, les gestes ou les céréales séchées et Maïthuna, l'acte sexuel.

Il existe des substituts aux cinq M, qui seront utilisés simplement par les disciples qui se trouvent à la droite du Maître.
- Ainsi Madya, le vin peut signifier la connaissance, être remplacé par du miel, du beurre fondu, du lait de vache ou de coco.
- La viande (Mamsah) peut signifier l'éloquence et être remplacée par de l'ail ou du gingembre.
- Matsya qui signifie le poisson, mais aussi les courants du corps, peut être remplacé par le lait.
- Mudra qui signifie geste peut aussi signifier le blé ou la concentration.
- Maïthuna, l'acte sexuel, peut devenir une méditation sur l'origine, remplacé par des fruits, des germes grillés.

 

© Purnaham - 8-04-2007

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://dissentiment.zeblog.com/trackback.php?e_id=179526

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Dissentiment - Blog créé avec ZeBlog