Calendrier

« Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Sathiel

Site sur le dissentiment spirituel et la Voie Sinistre

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Re-définir le Satanisme

Par Sathiel :: 22/03/2007 à 10:08 :: Satanisme

Le fait que le mot anglais « Evil » (Mal) donne « Live » (Vivre) quant il est épelé a l’envers a produit son effet dans le passé, mais sa valeur hérétique et donc son utilité sont depuis longtemps épuisées.  Il est même aujourd’hui contre productif de qualifier un adepte de la voie Sinistre de « mauvais ». Reléguons donc ce mythe à la corbeille avec l’autre non sens qui voudrait que le Satanisme soit une ramification du Christianisme…

Le satanisme n’est plus aujourd’hui le crochet sur lequel les non croyant peuvent accrocher leur complexe de culpabilité. Deux mille ans à être présentés comme le bouc émissaire nous a laissé sur la défensive. Dans toutes les déclarations au  grand public, nous avons dépensé trop de temps et d’énergie à expliquer ce que nous n’étions pas et cette accumulation de négation a provoque un vide de sens au lieu d’une exégèse valide. Aujourd’hui nous sommes encore accusés de sacrifier des nourrissons et de nous compromettre dans des activités sexuelles illégales. Les gens pensent que nous tirons avantage de cette situation même si personne n’a jamais expliqué comment de tels actes pouvaient accroître notre Connaissance, car c’est bien la Connaissance que tout Sataniste recherche.

L’Orthodoxie substitue la Foi à la Connaissance. Personne ne peut fonder un jugement objectif sans l’Expérience, mais l’expérience est interdite aux pratiquants des religions établies. Seul la croyance est demandée. Il y a des siècles, cette croyance absolue a peut être été une contribution bénéfique a la stabilisation de la société (même si les excès de l’Inquisition peut faire douter de la validité de la méthode.), mais aujourd’hui il semble illogique de penser que la survie des Nations pourrait être affectée par la croyance ou la non croyance dans un système religieux quel qu’il soit. La liberté est une demande d’aujourd’hui et la liberté de penser est l’une des libertés essentielles.

La plus grande question sur cette terre est probablement celle de l’inconditionnalité de la mort. Libéré des chaînes de l’Orthodoxie et de ses improbables placebos, nous voulons savoir ce qui se passe lorsque notre corps cesse de respirer. Nous voudrions aussi savoir comment être plus efficients sur cette terre, comment créer dans tous les sens du terme. Les mythes et les légendes ne nous intéressent pas. Nous sommes concernés par la réalité. « Nous voulons savoir » ; ces trois mots représentent la quête sataniste.

Nous ne croyons pas que quelque déité sublime et mystérieuse (qu’elle porte des cornes et un trident ou non) va nous apporter la connaissance en retour de notre allégeance ou de la vente de notre âme. La Connaissance s’obtient en apprenant, travaillant, expérimentant, découvrant et pensant. C’est pour cela que les religions déclarées sont furieuses contre nous, parce que nous sommes au courant des failles des dogmes qui forment leurs fondations. C’est notre existence même qui les menace.

La Foi est le vrai « mal ». La Foi aveugle et irraisonnée dans une religion ou une cause a amenée l'homme à faire la guerre, à commettre des actes insensés de persécutions ou de terrorisme contre d'autres hommes. Le sataniste n'offre pas une telle allégeance. C'est son principe que de demander « pourquoi ?». Un petit mot qui pourrait faire s'écrouler des Empires. Pas étonnant qu'ils aient peur de nous.

Magdalene Graham

 

Traduction Sathiel

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://dissentiment.zeblog.com/trackback.php?e_id=170313

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Dissentiment - Blog créé avec ZeBlog